Coupe Davis Matchs en Doubles, Groupe 1-4

Coupe Davis Matchs en Doubles, Groupe 1-4

Links
DavisCup.com Wikipedia (fr)

Wikipedia - Coupe Davis

La Coupe Davis est la plus prestigieuse des compétitions internationales annuelles de tennis masculin par équipes. Créée en 1900 par Dwight Davis, elle est gérée par la Fédération internationale de tennis. Initialement appelée International Lawn Tennis Challenge (littéralement : « défi international de tennis sur gazon »), elle n'oppose d'abord que la Grande-Bretagne et les États-Unis et ne s'ouvre à d'autres nations qu'à partir de 1904. Elle ne prend son nom actuel qu'en 1945 après la mort de son créateur. Depuis 2017, elle est également nommée Coupe du monde de tennis, tout comme la Fed Cup,, qui est considérée comme son équivalent féminin. Le caractère collectif de la Coupe Davis tranche avec les autres grands tournois de tennis, sport individuel par excellence malgré l'existence du double.

Le plus grand nombre de titres est détenu par les États-Unis avec 32 victoires sur 61 finales disputées. En deuxième position vient l'Australie, avec 28 victoires sur 47 finales disputées, dont quatre titres gagnés aux côtés de la Nouvelle-Zélande sous le nom d'Australasie. La dernière édition disputée sur ce format plus que centenaire est remportée en 2018 par la Croatie qui bat la France par 3 victoires à 1.

Le 16 août 2018, à Orlando, les membres de la Fédération internationale de tennis adoptent à la majorité des deux-tiers (71,4 % des voix) une réforme radicale de la compétition vieille de 118 ans. À partir de 2019, elle ne se dispute plus que sur une semaine, en fin de saison, avec dix-huit équipes nationales, des matchs au meilleur des trois sets (deux simples et un double), sur terrain neutre et est plus richement dotée. Le but est d'attirer de nouveau les meilleurs joueurs de l'ATP qui, une fois que la coupe Davis a été gagnée, n'y participaient plus, rendant les résultats peu crédibles aux yeux de certains spectateurs et entraînant une fuite du public et des sponsors,. Cependant, de nombreux joueurs (actuels et anciens) expriment leur hostilité vis-à-vis de cette réforme. De plus, de nombreuses stars du circuits, telles Alexander Zverev, Novak Djokovic et Roger Federer, critiquent le format de cette nouvelle compétition et surtout sa place dans le calendrier.

History

En 1899, Dwight Davis (1879-1945), un étudiant américain de l'Université Harvard, l'un des meilleurs joueurs de tennis du moment, a l'idée de créer une compétition annuelle internationale mettant aux prises les États-Unis et la Grande-Bretagne. La première coupe Davis se déroule à Boston, Massachusetts, sur les courts en gazon du Longwood Cricket Club, du 7 au . L'année suivante, la rencontre n'est pas reconduite, mais en 1902 le tournoi a repris avec une nouvelle coupe, un immense saladier en argent acheté par Dwight Davis environ 1 000 $. Le nom de l'équipe gagnante est gravé chaque année sur le socle qui soutient le Saladier et le vainqueur le garde jusqu'à la prochaine finale.

Entre 1900 et 1910, seulement six équipes prennent part à l'épreuve : les États-Unis, le Royaume-Uni (sous le nom d'Îles britanniques), la Belgique, la France, l'Autriche-Hongrie et l'Australasie (équipe d'Australie et Nouvelle-Zélande). Très vite, pourtant, la compétition s'ouvre « à toutes les nations civilisées d'Orient en Occident », selon un slogan de la Coupe Davis au début des années 1920. 34 nations sont ainsi en compétition en 1927. La Coupe Davis est alors la seule compétition à vocation véritablement mondiale du calendrier sportif. Aujourd'hui, 133 nations se disputent le Saladier d'argent.

La formule du Groupe Mondial à partir des années 80 a totalement régénéré la compétition. La Coupe Davis est redevenue un événement sportif de premier plan. Avec le développement mondial du tennis, la domination des États-Unis et de l'Australie a été battue en brèche. Les nations européennes sont devenues des puissances majeures. Il y eut la période faste de la Suède (années 1980 et 1990), de l'Allemagne, de la France, de la Russie et de l'Espagne. Au fil du temps, les matchs ont été de plus en plus mis en scène avec supporteurs bariolés, drapeaux, etc. Mais à partir des années 2010, la Coupe Davis a connu une nouvelle période de doute. Les grands joueurs la voient de plus en plus comme un fardeau qui vient perturber leur calendrier ATP, considéré comme très chargé, des têtes de séries ne prennent pas part à la compétition, surtout dans les premiers tours. Une mesure demandée aurait été l'application d'un bye pour le gagnant. Les pays estiment aussi que l'organisation d'un match est de plus en plus difficile à assumer financièrement. Des voix demandent de nouvelles réformes. L'ITF proposa en 2017 un lifting, parfois décrié : finale sur terrain neutre, matchs en deux sets gagnants, garantie pour le finaliste de jouer à domicile. En 2018, l'ITF propose une nouvelle formule avec des matchs rassemblés sur une semaine, un peu comme une Coupe du Monde de foot. Une phase finale à 18 équipes réparties en six poules de trois. Cette perspective provoque une levée de boucliers.

D'autres compétitions ou exhibitions par équipes ont été créées par la suite : la World Team Cup (1989-2012), compétition masculine par pays sur une semaine, la Hopman Cup (1989-) qui rassemble 8 équipes formées par un joueur et une joueuse d'un même pays, la Laver Cup (2017-) où s'affrontent deux équipes masculines, l'une européenne et l'autre du reste du monde, le World Team Challenge (2009-) qui réunit d'anciens champions et des joueurs en activité ou encore l'International Premier Tennis League (2014-2016) qui se déroule en plusieurs tournois avec des équipes mixtes d'anciens champions et de joueurs en activité.